B-Mag > E‑Reputation > Gérer son e‑reputation > Entreprises : comment tester son e-reputation ?

Entreprises : comment tester son e-reputation ?

par Paul Catteau, B-Reputation

3 juillet 2017

Entreprises : comment tester son e-reputation ?

Comme l’a récemment si bien déclaré l’auteur et journaliste américain Chris Anderson, « votre marque n’est pas ce que vous en dites, mais ce que Google en dit ! ». S’il est clair qu’une telle vision fait aujourd’hui de plus en plus l’unanimité dans le monde de l’entreprise, elle pose néanmoins souvent problème à de nombreux entrepreneurs qui se sentent dépourvus d’outils performants pour analyser leur e-reputation, c’est-à-dire l’image véhiculée par leur marque sur l’ensemble des supports numériques (annuaires en ligne, réseaux sociaux, référencement sur les moteurs de recherche…). Analyser la présence de son entreprise sur internet est donc devenu une priorité pour les firmes désireuses de soigner leur image de marque et de séduire un public le plus large possible.

Pourquoi tester son e-reputation est-il indispensable pour une entreprise ?

Trois ans après son entrée dans Le Petit Larousse, le terme « googliser » est plus que jamais au cœur des conversations – et surtout des préoccupations - de tous les dirigeants d’entreprises : le référencement d’une marque sur le web joue un rôle déterminant dans le choix du consommateur. Par exemple, une étude réalisée par l’Ifop en 2015 pour l’entreprise Reputation VIP révélait que 96% des internautes sont influencés par l’e-reputation de la marque avant d’acheter un produit, cette influence se traduisant même par un renoncement pur et simple à l’achat pour 30% des internautes en cas d’avis négatifs trouvés sur la toile, et par un report pour 66% d’entre eux.
Certes, il est impossible pour les entreprises de maitriser l’intégralité des informations qui circulent à leur égard sur le web, mais cela ne veut pas dire qu’elles doivent adopter une attitude passive voire résignée face à leur e-reputation. Bien au contraire ! Avoir une vision précise de son e-reputation (qui se confond d’ailleurs de plus en plus avec sa réputation globale tant la digitalisation des entreprises prend de l’ampleur) est une étape incontournable pour que l’entreprise décèle ses forces et faiblesses et puisse ensuite adapter son offre en fonction des feedbacks de ses clients.

\n

Avec quels outils puis-je tester mon e-reputation ?

Le principal objectif des tests de réputation digitale est de reproduire le parcours qu’aurait effectué n’importe quel client lambda avant d’effectuer un achat de la marque. Pour ce faire, il est possible d’avoir un aperçu de son e-reputation en allant voir « manuellement » les différents résultats Google qui s’affichent après avoir inscrit le nom de la marque dans la barre de recherche (Google détenant 95% des parts de marché des moteurs de recherche en France). Il suffit ensuite de faire preuve d’un peu de curiosité en se rendant sur les différentes pages proposées par Google, en accordant un intérêt tout particulier à la position de votre site sur la première page Google, aux avis laissés sur les forums consommateurs (60millions-mag, Les Arnaques.com…), aux articles de presse ou encore aux différents réseaux sociaux (en analysant le nombre d’abonnés, la fréquence de publication, le nombre moyen de « likes » par post…).
Cependant, ces démarches manuelles peuvent s’avérer chronophages et surtout approximatives. Il est donc conseillé d’avoir recours à des tests automatisés pour avoir une vision beaucoup plus précise de son e-reputation à un instant donné. C’est pour répondre à ce besoin que B-Reputation a mis au point un diagnostic de réputation digitale capable d’analyser en profondeur la visibilité (la présence de la marque sur l’ensemble du web : critère quantitatif) et la crédibilité (la confiance que les parties prenantes de la firme accordent à la marque : critère qualitatif) d’une entreprise sur internet. En plus d’être totalement gratuit, ce test réalisé par des algorithmes sophistiqués a l’avantage d’être synthétique : il fournit une vision facile à analyser de l’image digitale d’une entreprise en donnant une note globale sur 20, ainsi que le détail de certains critères pris en compte dans la notation (tels que les avis concernant la marque, le nombre de liens entrants vers son site, le trafic de son site web ou encore son activité sur les réseaux sociaux). Un tel diagnostic est donc un outil particulièrement pertinent pour mieux connaitre son identité numérique afin d’améliorer et de valoriser les informations qui concernent votre entreprise sur le web.

Comment réagir après un test d’e-reputation décevant ?

De nombreux autres sites proposent des tests d’e-reputation plus ou moins précis, et plus ou moins onéreux. Par exemple, grâce à des entreprises comme Synthesio (outil français payant), Mention, ou encore LexisNexis Newsdesk vous pouvez paramétrer les différents mots clés que vous souhaitez analyser (en recevant une alerte dès que votre entreprise est mentionnée sur la toile) afin de réagir rapidement face à un contenu susceptible de nuire à votre marque. Bien qu’il ne faille pas s’alarmer si les notes de votre diagnostic digital sont décevantes voire mauvaises, il faut toutefois rebondir pour rapidement prendre en main son profil numérique.
Pour ce faire, il n’y a pas de remède miracle (il est souvent impossible d’effacer purement et simplement les contenus qui vous déplaisent sur le web), mais il y a des solutions efficaces : organiser des campagnes d’avis en demandant à vos clients de témoigner sur votre entreprise, relayer sur les réseaux sociaux vos avis récoltés pour créer une communauté digitale de plus en plus soudée autour de votre marque, ou encore faire appel à une solution externe de recueil d’avis (comme B-Reputation, Trustpilot…) pour améliorer votre référencement sur le web (en obtenant par exemple des étoiles Google sous votre URL dans les pages de résultats de recherche Google). Tous ces mécanismes visent à mettre en valeur les informations en ligne qui sont en votre faveur, et à « diluer » les quelques mauvais avis grâce à de grandes campagnes de satisfaction.

Demandez vous aussi votre diagnostic de réputation digitale!
Demandez vous aussi votre diagnostic de réputation digitale!

À lire aussi

Newsletter

Une fois par mois, le meilleur de notre magazine :

  • e-reputation, référencement, réseaux sociaux
  • digitalisation des entreprises
  • satisfaction client

Articles, dossiers, interviews et infographies !

Rejoignez-nous sur facebook

Suivez-nous sur Linkedin

Suivez-nous sur twitter