Comment surveiller la solvabilité d’une entreprise ?

par La Rédaction, B-Reputation

3 mai 2018

Comment surveiller la solvabilité d’une entreprise ?

Parmi les axes de surveillance d’une entreprise, dans le cadre d’une veille concurrentielle ou d’une mission d’intelligence économique, sa solvabilité en est le premier critère. Viennent ensuite la variation de son chiffre d’affaires et les changements dans sa direction. L’enjeu est évident : vérifier la solvabilité d’un prospect avant de s’engager, pour savoir, entre autres, s’il pourra honorer ses factures. Quelles sont les méthodes les plus efficaces et les plus pertinentes pour surveiller la solvabilité d’une entreprise ? Où trouver des informations fiables, où trouver la transparence nécessaire à ce type de veille ?

La solvabilité d’une entreprise

La solvabilité d’une entreprise correspond à sa capacité à respecter ses obligations financières : payer ses charges d’exploitation, ses fournisseurs et prestataires... La solvabilité d’une entreprise est évidemment directement liée à sa santé financière. Elle confirme (ou non) la faculté d'une entreprise à poursuivre ses activités sur un temps définissable (6 mois, 1 an, 5 ans, 10 ans…). C’est le principal point de distinction entre solvabilité et liquidité. Cette dernière mesure la capacité d'un débiteur à rembourser ses dettes dans l'hypothèse de la poursuite de ses activités, à la différence de la solvabilité qui se place donc dans l'hypothèse de la cessation d'activités.

L’analyse de la santé financière de l’entreprise

Pour vérifier, estimer ou analyser la solvabilité d’une entreprise, toute personne a accès librement à certaines informations, via des sites “institutionnels” comme societe.com, verif.com et surtout le site du greffe du tribunal de commerce (infogreffe.fr) qui met en ligne les informations publiques relatives aux entreprises (comptes annuels et effectifs, procédures collectives en cours, procès-verbaux d’assemblée générale...). C’est à partir de cette matière, plutôt riche, que l’on pourra vérifier si l’entreprise “se porte bien” ou non et si les relations que vous envisagez avec elle s’annoncent sous les meilleurs auspices. Il faudra cependant mettre à jour ces informations de manière régulière pour un suivi de solvabilité dans la durée. Une entreprise, notamment les plus “petites” d’entre elles, peut être solvable en janvier et dans une situation précaire en juin.

D’autres voies de surveillance

Dans certains cas, vous n’aurez pas librement accès aux informations essentielles énumérées ci-dessus. Les entreprises individuelles sont ainsi exemptées de rendre leurs comptes publics auprès du greffe du tribunal de commerce et certaines sociétés ne remplissent pas cette obligation. Sans accès aux résultats de l’entreprise, il est impossible de définir son degré de solvabilité. Légalement, vous avez toujours le droit de solliciter la banque de votre client pour qu’elle vérifie dans les fichiers de la Banque de France l’historique de l’entreprise en question (dépôt de bilan, impayés antérieurs...). Vous pouvez aussi faire appel à une société spécialisée dans le renseignement interentreprises.

Externaliser l’enquête de solvabilité

Les sociétés/agences spécialisées dans la surveillance interentreprise seront surtout à solliciter dans le cas où vous voudriez approfondir significativement vos recherches sur la solvabilité de l’un de vos clients par exemple. Les montants des prestations dans le domaine sont en effet la plupart du temps très élevés et les agences proposent généralement un service de surveillance dans la durée, pour vous alerter au moindre changement.

À lire aussi

Votre e-reputation

Obtenez votre diagnostic gratuit de e-reputation

Diagnostic

Notre Newsletter

Rejoignez la communauté de 1 500 dirigeants qui recoivent, une fois par mois, le meilleur de notre magazine

Email invalide

Merci de vous être inscrit(e) !

Évaluez votre maturité digitale - bleu