SEO pour les TPE : Comment rédiger un article performant en référencement naturel ?

par Pierre-Olivier Burte, B-Reputation

5 mars 2018

SEO pour les TPE : Comment rédiger un article performant en référencement naturel ?

Le référencement naturel (ou SEO en anglais, pour Search Engine Optimization) est une matière en évolution permanente, soumise aux changements opérés par Google sur son algorithme de recherche. Toutefois, plusieurs règles de base existent et n’ont pas varié depuis le lancement de Google. Ce sont ces règles qu’il faut d’abord respecter pour rédiger un article performant en référencement naturel.

Comment fonctionne Google ?

Les moteurs de recherche, et en premier lieu Google, utilisent des robots qui parcourent et référencent les pages d’un site internet. Ces robots, il faut leur faciliter le “scan” de vos pages et les nourrir (nous allons voir comment). Ces deux règles sont fondamentales : imaginez que les robots Google sont de petits ogres un peu ballots qu’il faut guider et alimenter. Et cela commence par l’url de votre page : on fera des urls plutôt courtes, lisibles et cohérentes. Exemple : si votre article est écrit en français et que votre url contient des mots anglais, les robots Google y détecteront une contradiction et vous pénaliseront.

Structure de l’article

Pour guider les robots, la première chose à faire est de structurer votre article. Une démarche normalement naturelle : une introduction et des sous-parties parfaitement lisibles. On se servira ici de ce qu’on appelle les balises de texte, à savoir les balises h1, h2, h3 qui servent à mettre en forme le contenu de votre page. Placez en h1 le titre principal de votre page, puis en h2 les sous parties et le cas échéant vos sous-sous parties en h3.

Les mots clés

Nourrir les robots Google, c’est leur donner ce qu’ils veulent : un/des mot(s) clé(s) ! Notre conseil : ne pas en choisir plus de trois pour un article de 300 mots. Les mots clés principaux de votre page doivent être positionnés dans le titre de votre article (balise h1) et, sans pour autant forcer les choses, dans vos intertitres (balises h2, h3…). Une page optimisée doit faire apparaître les mots clés principaux à une densité située en 3 et 6% de la page.

Les balises meta

Les balises meta se positionnent dans le haut du code source de la page. Elles sont lues par les robots et sont censées les aider à définir le champ lexical d’une page. Meta Title : C’est la balise la plus importante. Pour résumer : chaque mot clé de cette balise a une valeur 10 fois plus importante que les mots clés contenus dans les autres meta et dans le corps de la page. Idéalement un meta title ne doit pas dépasser 80-100 car.

Meta description : C’est la balise qui apparaît dans les résultats de recherche Google sous l’url. Il s’agit d’un bref (160 car.) résumé de votre article. Il est pertinent d’y faire figurer le mot clé principal de votre article.

Les règles d’écriture

Ce dont raffolent les robots Google : des articles assez longs (300 mots minimum), sourcés et… intéressants ! Google se veut être l’intermédiaire entre les internautes et “le savoir”. Si votre article ne présente aucun intérêt en matière de partage de connaissance, il n’a aucune chance de plaire à Google. On n’oubliera pas non plus les règles orthographiques et grammaticales de base. Inutile de préciser qu’un article écrit par exemple en langage SMS ne se hissera jamais en première page Google.

Le linking

Votre article n’est pas (ne doit pas être) une bouée isolée en pleine mer. Il faut le lier au reste de votre site ! D’où l’importance d’intégrer des liens hypertexte qui pointeront vers les autres pages/articles de votre site.

Si vous suivez ces quelques règles de base, votre article sera parfaitement scanné par les robots Google et aura toutes ses chances d’accéder à la première page de recherche.

À lire aussi

Votre e-reputation

Obtenez votre diagnostic gratuit de e-reputation

Diagnostic

Notre Newsletter

Rejoignez la communauté de 1 500 dirigeants qui recoivent, une fois par mois, le meilleur de notre magazine

Email invalide

Merci de vous être inscrit(e) !

Évaluez votre maturité digitale