B-Mag > Paroles d'experts > Racheter une entreprise : comment ça marche ?

Racheter une entreprise : comment ça marche ?

par Marguerite Grillet, B-Reputation

18 octobre 2017

Racheter une entreprise : comment ça marche ?

Avec environ 75 000 cessions comptabilisées par BPCE L’Observatoire en 2016, reprendre une entreprise apparaît comme une pratique assez courante. Cela offre une alternative intéressante à la création d’une structure et des avantages non négligeables. En effet, un rachat permet l’acquisition d’une clientèle, la reprise des relations avec les fournisseurs ainsi qu’une organisation interne déjà établie. De plus, les chances de réussite sont souvent plus importantes qu’un projet entrepreneurial, c’est pour cela que les établissements financiers seront moins frileux à financer un rachat plutôt qu’une création. Mais reprendre une entreprise répond d’un processus bien particulier, selon des conditions juridiques, financières, marketing et commerciales. Dans ce cadre, comment fait-on concrètement pour racheter une entreprise ?

Chercher et trouver l’opportunité

Après avoir ciblé le secteur d’activité, la zone géographique et le type d’entreprise que vous souhaitez racheter, il convient maintenant de chercher une offre adaptée. Cette première étape est la plus compliquée dans le rachat car les chefs d’entreprise se font souvent discrets sur leurs intentions de vendre. De plus, d’après le CRA (Cédants et Repreneurs d’Affaires) près de 30% des ventes d’entreprises s’effectuent en vase clos dans le réseau du vendeur (salariés, famille…).
Toutefois, il existe différents outils qui permettent de trouver des annonces de cessions en externe. Il est possible de se pencher sur des sites d’unions professionnels ou fédérations, qui mettent en ligne des annonces de ventes d’entreprises. Ils fonctionnent comme de véritables réseaux et sont, pour certains, spécialisés par secteurs d’activités ou par zones géographiques. De plus, des organismes consulaires sont mis en place comme les CCI (Chambres de Commerce et d’Industrie) et permettent d’être informé sur les offres tout en maintenant l’anonymat du vendeur.

Analyser et évaluer l’entreprise

Une fois l’opportunité de rachat trouvée, il faut établir un diagnostic de l’entreprise. Il s’agit d’une étape cruciale afin de pouvoir mettre en place une stratégie efficace de reprise d’activité. Il convient d’examiner l’entreprise sous plusieurs angles : marché et clientèle, RH et organisation, actionnariat et juridique ainsi que les processus de fabrication et de distribution. Vous pourrez tirer de cette analyse les points forts et les points faibles de l’entreprise et donc monter un plan de reprise adapté.

Se financer

A l’aide d’un professionnel ou seul, vous devez maintenant établir un plan de financement. Il devra estimer le coût global du rachat et recenser les ressources disponibles. Après avoir monté votre plan financier, il existe différentes sources pour financer un rachat d’entreprise : épargne personnelle, financement participatif, investisseurs... Le financement le plus courant demeure néanmoins le prêt bancaire. Il convient donc de monter son plan de reprise avec la plus grande rigueur afin de convaincre les établissements financiers.

Conclure

Dans un premier temps l’acte d’engagement entre le vendeur et le repreneur est formalisé par le protocole d’accord. C’est un acte qui engage les deux parties, présente l’entreprise et énonce les conditions de vente. Il est rédigé à l’aide d’un avocat et plusieurs autres documents y sont annexés (états financiers, baux commerciaux…).
Suite à la signature du protocole d’accord par le vendeur et l’acheteur, il faut procéder à celle de l’acte de cession définitif. Il est réalisé en général devant un notaire et concrétise le début d’une nouvelle histoire !

Faire prospérer votre business !

Vous êtes maintenant l’heureux(se) propriétaire d’une entreprise ! Afin de démarrer votre nouvelle vie efficacement, il faut bien gérer cette période de transition. La clef du succès résidera donc dans la bonne exécution de votre plan de reprise. Il faudra alors mettre en place vos actions prioritaires : rencontrer les salariés, les clients, les fournisseurs et prendre les premières décisions commerciales et financières. L’aventure commence !

À lire aussi

Newsletter

Une fois par mois, le meilleur de notre magazine :

  • e-reputation, référencement, réseaux sociaux
  • digitalisation des entreprises
  • satisfaction client

Articles, dossiers, interviews et infographies !

Rejoignez-nous sur facebook

Suivez-nous sur Linkedin

Suivez-nous sur twitter