B-Mag > Paroles d'experts > Quels modes de paiement proposer pour vendre en ligne ?

Quels modes de paiement proposer pour vendre en ligne ?

par Margaux Blanc, B-Reputation

6 juin 2017

Quels modes de paiement proposer pour vendre en ligne ?

La question se pose systématiquement lorsqu’on propose à ses clients de consommer en ligne : quelles solutions de paiement choisir ? Des moyens les plus évidents jusqu’aux plus spécifiques, il existe toute une gamme de possibilités qu’il vous faudra étudier. De multiples critères rentrent en compte : quel est le moyen de paiement le plus sécurisé ? Le moins onéreux ? Le plus facile d’utilisation ? Petit tour d’horizon des options qui s’offrent à vous, afin de déterminer les modes de paiement qui correspondent le mieux à votre entreprise.

Le bon mode de paiement en ligne est celui qui s’adapte à vos clients

La question primordiale à se poser est la suivante : quelles sont les habitudes de mes clients ? Si cette interrogation est si cruciale, c’est parce que le paiement est la dernière étape du canal de conversion : une fois qu’il est achevé, la vente est faite !

  • On constate qu’il y a rarement une seule réponse à cette question. Les services de paiement proposés ont tendance à se diversifier, il faut donc en réalité en sélectionner plusieurs pour s’assurer de toucher un maximum de clients. Ainsi, on préconise de proposer en moyenne trois modes de paiement différents. Vous toucherez ainsi le plus de consommateurs possible, tout en minimisant vos frais de mise en place,
  • L’efficacité des modes de paiement choisis dépend de vos clients, et de vos produits. Une clientèle professionnelle ne dépense pas de la même façon qu’un consommateur particulier. De même, un produit de luxe ne se vend pas comme un service de conseil,
  • Enfin, deux critères sont à étudier tout particulièrement : la facilité d’utilisation et la sécurité. Un mode de paiement en ligne simple à finaliser évite les abandons en cours d’achat. Quant à la sécurité, c’est un critère essentiel pour les consommateurs, surtout quand il s’agit de leurs coordonnées bancaires !

En fonction des réponses à ces questions, quelles sont les différentes options de mode de paiement disponibles ?

Le paiement par carte bancaire, le plus courant

Comment se passer du paiement par carte bancaire aujourd’hui en e-commerce ? Avec 4 paiements sur 5 effectués par ce biais, il est clair qu’il est quasiment impossible de ne pas le proposer.

  • Pour assurer la sécurité des transactions bancaires, vous pouvez mettre en place un dispositif de type 3D Secure. Ce moyen de sécurisation consiste en une vérification de l’identité de l’acheteur par un système de code à usage unique, en général envoyé par téléphone au moment du paiement,
  • Pour proposer ce mode de paiement à vos clients, vous devez souscrire à un abonnement mensuel auprès d’une banque, dont le montant dépend de votre dossier. De plus, toutes les transactions sont commissionnées. Ainsi, n’hésitez pas à démarcher plusieurs établissements bancaires, et à faire jouer la concurrence.

Les portefeuilles électroniques, de plus en plus répandus

Utilisés par 27% des Français, le « portefeuille électronique » est un mode de paiement très rapide et facile d’utilisation. Il s’agit d’un compte personnel en ligne, uniquement dédié au transfert d’argent, accessible avec un simple mot de passe. Le plus connu aujourd’hui, et également le plus utilisé, est PayPal. Ce mode de paiement permet d’effectuer des transactions à l’international, cette solution étant déployée dans 202 pays et avec 25 devises différentes.

  • Pour l’utilisateur, il suffit de créer un compte, puis de sélectionner une adresse mail et des identifiants bancaires. Une fois le compte créé, il suffit d’indiquer l’adresse choisie et un mot de passe pour effectuer son paiement, les coordonnées bancaires étant cryptées sur le compte PayPal. Le montant est alors débité de façon sécurisée,
  • Pour le commerçant en ligne, la mise en place de la solution PayPal nécessite la création d’un compte business. Les tarifs dépendent de votre volume de vente, et comportent un coût fixe à 25 cts par transaction et un coût variable sous la forme d’un pourcentage du montant total allant de 1.4 à 3.4%. (Tarifs PayPal de 2017).

Le virement bancaire, solution B to B

Le virement bancaire est principalement utilisé dans un cadre B to B, c’est-à-dire entre deux professionnels. Celui-ci peut être ponctuel ou automatisé, par exemple dans le cadre d’un abonnement. Il nécessite alors de remplir un mandat de prélèvement, document permettant d’effectuer les virements à échéance prédéfinie sans solliciter à chaque fois l’accord de l’acheteur. Ce mode de paiement est principalement utilisé lors d’un parcours d’achat un peu plus long. Il fait majoritairement suite à l’envoi d’un devis, ce qui explique son aspect un peu plus protocolaire et moins souple. Il est toutefois beaucoup utilisé pour les ventes d’entreprise à entreprise, car il laisse des traces comptables plus conventionnelles, On peut également le retrouver de façon ponctuelle en B to C (à l’attention des particuliers) dans des cadres spécifiques comme celui de l’énergie. De plus en plus de compagnies de gaz ou d’électricité proposent à leurs clients de fonctionner par virements automatiques.

Le paiement par chèque, encore d’actualité

Certains internautes restent encore attachés à l’idée de ne pas fournir leurs informations bancaires en ligne. Ainsi, le chèque représente encore aujourd’hui 5% des paiements en ligne.

  • Ce moyen de paiement permet de s’adresser à une clientèle spécifique, particulièrement attachée à la sécurité. Cela vous offre donc un avantage concurrentiel, si toutefois cette catégorie de consommateur est votre cœur de cible,
  • Si ce mode de paiement est de moins en moins proposé par les e-commerçants, c’est qu’il implique un traitement manuel,
  • Il présente également un grand risque de fraude, et allonge drastiquement les délais d’envoi.

La monnaie virtuelle, moyen de paiement en plein essor

De plus en plus de sites marchands acceptent la monnaie virtuelle, la plus connue étant le Bitcoin.

  • Le Bitcoin est une monnaie dématérialisée, disponible uniquement en ligne, libre, mondiale et décentralisée,
  • Son cours est très fluctuant, et la législation encadrant cette monnaie virtuelle est variable en fonction des pays. En France, il est autorisé de posséder des Bitcoins, d’en acheter, et d’en échanger. Les transactions doivent être effectuées par l’intermédiaire d’un prestataire en service de paiement (c'est-à-dire un établissement de crédit, de paiement ou de monnaie électronique),
  • Ce mode de paiement ne s’adresse pas à tous les consommateurs, mais à un public averti et connaisseurs. Toutefois, gardez à l’esprit que de nombreux clients disposent de cette nouvelle monnaie, et qu’il peut être intéressant de proposer ce mode de paiement alternatif pour séduire cette clientèle,
  • Aujourd'hui, plusieurs centaines de sites français acceptent le Bitcoin, comme Showroom Privé ou Le Bon Coin. Les secteurs d'activités concernés sont variés, allant de l'alimentation à l'immobilier. La liste des plateformes permettant l'utilisation du Bitcoin est disponible sur le site bitcoin.fr.

Autres modes de paiement en ligne

Il existe une multitude d’autres déclinaisons à proposer à vos clients, donc certaines sont particulièrement adaptées à des cas spécifiques :

  • Les chèques cadeaux, principalement utilisés par les grandes enseignes, sont appréciés des consommateurs, surtout aux moments des fêtes,
  • Les règlements en plusieurs fois sont, eux, adaptés à des achats ponctuels de grande valeur (mobilier, matériel informatique…),
  • La e-carte bancaire, fonctionnant sur le même principe qu’une carte traditionnelle, est proposée par les banques pour éviter de divulguer ses coordonnées bancaires en ligne. Elles sont généralement à usage unique,
  • Le paiement en ligne par téléphone, qui est la plupart du temps une simple adaptation au support mobile des moyens de paiement déjà abordés.

Quels que soient les moyens de paiement en ligne que vous choisissez, n’hésitez pas à régulièrement faire le point à ce sujet. Interrogez votre clientèle sur ses habitudes de consommation et sur son opinion concernant les options de paiement que vous proposez ! De la même manière, faites des bilans ponctuels en interne sur les pourcentages d’utilisation de vos moyens de paiement et renégociez régulièrement vos contrats.

Quel mode de paiement proposez-vous ?
Quel mode de paiement proposez-vous ?

À lire aussi

Newsletter

Une fois par mois, le meilleur de notre magazine :

  • e-reputation, référencement, réseaux sociaux
  • digitalisation des entreprises
  • satisfaction client

Articles, dossiers, interviews et infographies !

Rejoignez-nous sur facebook

Suivez-nous sur Linkedin

Suivez-nous sur twitter