B-Mag > Paroles d'experts > Paiement en ligne : comment ça marche ?

Paiement en ligne : comment ça marche ?

par Margaux Blanc, B-Reputation

7 juin 2017

Paiement en ligne : comment ça marche ?

Effectuer un paiement en ligne n’est pas si différent que de faire un achat dans un point de vente. Les deux fonctionnent de la même façon, à savoir l’échange d’un bien ou d’un service contre un paiement. Mais dans le cas d'une vente en ligne, à la différence d’une transaction physique, les deux protagonistes ne sont pas en contact. Cette spécificité nécessite des règles de fonctionnement particulières pour assurer le bon déroulement du paiement. Quels sont les prérequis à connaitre pour le consommateur et pour le commerçant afin que l’échange fonctionne convenablement ?

Paiement en ligne – côté consommateur

Comment se déroule concrètement le moment de la transaction en ligne ? Le client désigne le(s) produit(s) de son choix, sélectionne un mode de règlement, puis est redirigé vers la plateforme de paiement correspondante. Dans la majorité des cas, un mail de confirmation est envoyé une fois l’achat effectué. Pour s’assurer que ce scénario se déroule convenablement, il convient d’effectuer quelques vérifications au préalable :

  • L’entreprise a-t-elle l’air sérieux ? Pour répondre à cette question, on peut par exemple vérifier que les coordonnées indiquées sont les bonnes (téléphone, email, adresse), ou lire les conditions générales de vente. Un bon moyen de finaliser cette étape est de vérifier s’il existe des avis d’internautes, et s’ils sont positifs,
  • Le site est-il sécurisé ? Le moment du paiement est bien évidement sensible, il est primordial de s’assurer que les échanges sont protégés. Pour cela, assurez-vous que la plateforme de paiement présente bien une icône en forme de cadenas visible sur votre navigateur. Vous pouvez également vérifier l’adresse du site. Elle doit impérativement commencer par les lettres « https ». Il s’agit une norme de sécurité garantissant à l’utilisateur que les données de la page sont cryptées,
  • Dans tous les cas, conservez systématiquement les justificatifs de paiement après chaque transaction en ligne. Évitez également de préenregistrer vos coordonnées bancaires comme cela est parfois proposé par les sites marchands.

Paiement en ligne – côté entreprise

Pour le commerçant, il est essentiel de proposer des solutions de paiement en ligne adaptées à ses clients. L’option la plus largement répandue est la carte bancaire.

  • Pour mettre en place cette solution de paiement, il faut faire une demande de compte VAD (Vente À Distance) auprès d’une banque. Le compte VAD est un contrat liant une entreprise à un établissement de paiement. Il permet de transférer des fonds depuis le compte d’un client vers le compte d’exploitation du commerçant,
  • Le contrat VAD peut également être passé avec un établissement de paiement spécialisé. Le prestataire de paiement se charge alors de fournir et d’intégrer la solution de paiement sur le site du commerçant,
  • Une autre solution de paiement répandue est le portefeuille électronique, comme PayPal. C’est un compte personnel permettant de faire des transactions sans fournir ses coordonnées bancaires. Pour l’entreprise, proposer cette option de paiement nécessite simplement la création d’un compte business, et l’intégration d’un code HTML fourni par PayPal sur son site,
  • Si le commerçant souhaite proposer des fonctionnalités de paiement plus poussées, il existe de nombreuses interfaces de programmation (ou API) mises à disposition par différents prestataires. Cela signifie qu’il est possible de personnaliser les solutions de paiement en ligne proposées, par exemple en permettant aux consommateurs de régler en plusieurs fois.

Pour s’assurer du bon déroulement des paiements en ligne, l’entreprise a donc la charge de fournir à ses clients des solutions adaptées, alliant sécurité et simplicité !

Paiement en ligne – droits et devoirs

Depuis la loi sur la libre consommation (ou « loi Hamon ») entrée en vigueur le 1er janvier 2015, certaines dispositions légales concernant la vente à distance et les paiements en ligne ont été modifiées :

  • Au moment du paiement en ligne, le prix total doit être indiqué clairement, en tenant compte des taxes, des éventuels frais annexes et de la livraison,
  • Une fois le paiement effectué, l’entreprise dispose d’un délai maximal de 30 jours pour livrer la commande,
  • Le consommateur dispose d’un droit de rétractation de 14 jours à compter de la réception de son achat. Celui-ci peut donc être annulé sans justification pendant cette période, et doit être remboursé intégralement par l’entreprise,
  • Lors d’un achat par carte bancaire, le site marchand peut légitimement vous demander le numéro de votre carte, sa date de validité, et le cryptogramme composé de 3 chiffres au dos de celle-ci.

Aujourd’hui, effectuer un paiement en ligne ne présente pas plus de risque qu’un achat physique. Cette pratique est désormais très encadrée par la loi française. Dans le même temps, les plateformes se simplifient, à la fois pour les entreprises et pour les consommateurs. Ces modes de paiement sont désormais intégrés dans la vie courante des internautes !

Le paiement en ligne n’a jamais été aussi simple !
Le paiement en ligne n’a jamais été aussi simple !

À lire aussi

Newsletter

Une fois par mois, le meilleur de notre magazine :

  • e-reputation, référencement, réseaux sociaux
  • digitalisation des entreprises
  • satisfaction client

Articles, dossiers, interviews et infographies !

Rejoignez-nous sur facebook

Suivez-nous sur Linkedin

Suivez-nous sur twitter