B-Mag > E‑Reputation > Gérer son e‑reputation > Ces messages LinkedIn qu'on a déjà lus 100 fois (faut arrêter maintenant !)

Ces messages LinkedIn qu'on a déjà lus 100 fois (faut arrêter maintenant !)

par François Grimpret, B-Reputation

5 octobre 2017

Ces messages LinkedIn qu'on a déjà lus 100 fois (faut arrêter maintenant !)

Si le doute est permis quant aux enseignements, même chiffrés (car d’où viennent leurs chiffres ?) que promulguent les « social gurus » (experts autoproclamés en réseaux sociaux, une chose est sûre : un post « original » crée un plus fort engagement des communautés qu’un post « classique ». Encore faut-il être effectivement original et placer le curseur où il faut. Exercice difficile donc, mais que l’on pourra aborder dans un premier temps en évitant d’abord ces messages que l’on a lus (et que certains continuent joyeusement à partager) et relus 100 fois, en particulier sur LinkedIn, réseau socio-professionnel d’où se dégage une typologie de posts récurrents et… fatigants. Soyez originaux, ne faites rien comme suit !

Le message : « j’y ai toujours cru »
Il commence souvent comme ça : « Il y a 3 ans, quand j’ai annoncé que je montais ma boite, tout le monde m’a ri au nez… » et finit toujours par une belle et profonde leçon de vie : « il faut toujours y croire, malgré les difficultés, les coups durs et les humiliations. Croire en soi et en ses rêves ». Evidemment. Sans vouloir te vexer, on n'est pas tous des Steve Jobs.

Le message : « j’ai levé de l’argent »
Mais tu vois pas que ça n'impressionne plus PERSONNE en dessous de 40 millions de dollars ? On sait tous que la BPI pète un plomb et donne à TOUT le monde ! Ça en devient gênant.

Le message : « je donne la leçon aux recruteurs »
C'est l'une des dernières tendances en vogue sur LinkedIn : la lettre ouverte aux "recruteurs", plaintive toujours, premier degré à tous les coups. D'ailleurs, on ne sait pas trop qui voir derrière les "recruteurs", sorte de société secrète dont l'ambition suprême (et sublime !) serait d'anéantir les "recrutables" ? Complot, vous avez dit complot ? S'ils s'invitent même sur LinkedIn...

Le message : « je passe dans Paroles d'experts sur Latribune.fr »
Formidable ! Quelle consécration ! Sauf qu'on sait (presque) tous que n'importe qui peut y passer moyennant 4000 euros (HT...). Exact, c'est tout à coup moins sexy. Un média qui invite des experts en échange d'un chèque de 4000 euros, ce n'est plus un média mais une régie publicitaire ! Et de la pub, tout le monde (ou presque) peut en faire. Vous avez dit "expert "?

Le message : « j’intègre des hashtags »
LinkedIn ne supporte pas les hashtags !!!

Le message : « on a fait des photos d’équipe »
Qui dit réseau professionnel dit société, qui dit société dit équipe. Normal. De là à payer un photographe professionnel (ça coûte un bras...) tous les 15 jours pour prendre une demi-journée "shooting d'équipe" et la partager ensuite sur LinkedIn, c'est une autre question. Que visiblement ne se posent pas 90% des start-ups parisiennes.

Le message : « j’invite tout le monde à mon Webinar »
Ok, ok, tu es expert en ta matière, pas de doute là-dessus. Félicitations ! En revanche, pas certain que ça intéresse TOUT le monde ton dernier webinar sur les bénéfices de l'Inbound marketing. Une centaine d'autres sont passés avant toi depuis 2014.

À lire aussi

Newsletter

Une fois par mois, le meilleur de notre magazine :

  • e-reputation, référencement, réseaux sociaux
  • digitalisation des entreprises
  • satisfaction client

Articles, dossiers, interviews et infographies !

Rejoignez-nous sur facebook

Suivez-nous sur Linkedin

Suivez-nous sur twitter

Entreprises par secteur et localisation