B-Mag > Paroles d'experts > Interview de Karl Dessenne, président de Taep, la junior entreprise de l'ENSTA ParisTech

Interview de Karl Dessenne, président de Taep, la junior entreprise de l'ENSTA ParisTech

par François Grimpret, B-Reputation

4 avril 2017

Interview de Karl Dessenne, président de Taep, la junior entreprise de l'ENSTA ParisTech

Créée en 1981, Taep, la junior entreprise de l'ENSTA ParisTech, met les connaissances des étudiants à la disposition des entreprises pour des études en mécanique, informatique, mathématiques appliquées et optimisation, électronique et automatique, ainsi que pour des traductions techniques. Son président, Karl Dessenne, a répondu à nos questions.

En quoi se distingue-t-elle des autres JE ?
KD : TAEP est une JE d’école d’ingénieur, elle se distingue donc par les missions qu’elle réalise : génie maritime (domaine de prédilection des ingénieurs ENSTA), génie mécanique et énergétique, mathématiques appliquées, électronique, informatique. Nous bénéficions également d’une proximité avec les sièges sociaux et les laboratoires des grandes entreprises qui cherchent à s’installer sur le plateau de Saclay, les rendez-vous client se font régulièrement et en one-to-one ce qui rend la junior très attractive à leurs yeux.

Combien de membres compte-elle ?
KD : 15

Combien de missions avez-vous réalisé en 2016 et pour quel CA ?
KD : 12 pour 26.000 €

A quel salaire mensuel vos membres peuvent-ils prétendre ?
KD : 0 € nous souhaitons intégralement réinvestir nos bénéfices et mieux rémunérer les intervenants

Quels sont les parcours, de manière « générale », des étudiants après leur expérience dans votre JE ?
KD : L’expérience TAEP est créatrice de forts liens avec le milieu professionnel. Beaucoup d’anciens membres mais aussi de consultants ont trouvé des stages et un emploi grâce aux compétences qu’ils ont développé en travaillant avec nous mais aussi grâce aux échanges qu’ils ont pu avoir avec les clients. Les ingénieurs ENSTA se dirigent vers des parcours très variés allant de la recherche au conseil en passant par tous les métiers de l’ingénierie, mais TAEP reste pour eux une expérience très formatrice et créatrice d’une fibre entrepreneuriale.

Réfléchissez-vous à de nouveaux secteurs d’activité ou de nouvelles natures de missions sur lesquels vous aimeriez orienter votre JE ?
KD : L’ENSTA ParisTech délivre depuis peu le master COSI (Conseil en Organisation, Stratégie et Systèmes d’Information) enseigné en parallèle avec l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. TAEP souhaite donc étendre ses compétences dans les études de marché, seule compétence qui lui fait défaut pour le moment.

Quels sont les avantages, selon vous, pour une entreprise à travailler avec une JE, la vôtre en particulier ?
KD : Travailler avec une Junior Entreprise permet une plus grande flexibilité pour les entreprises et des délais de réponse très courts. Là où un prestataire de services possède une grille de compétence et une grille tarifaire rigide calculée pour des études types, TAEP permet au client de dialoguer avec le consultant pour coller aux mieux au cahier des charges. Notre junior est également très avantagée par son implantation sur le plateau de Saclay et donc par sa proximité avec les grandes entreprises.

Pensez-vous que le recueil d’avis (clients, partenaires, employés) peut être un vrai plus dans votre stratégie de communication et de prospection ?
KD : Le feedback est très important pour la prospection. Donnez envie aux clients de travailler avec TAEP c’est leur montrer que nous avons eu beaucoup de clients différents, de la TPE à la multinationale, et qu’ils ont tous été satisfait des échanges, du suivi de l’étude et de la qualité du livrable.

L’année 2017 est une année d’élection présidentielle : est-ce que les JE sont politisées ? Avez-vous un favori ?
KD : TAEP n’est pas une JE politisée, et nous n’avons pas de candidat favori. Nous avons espoir que le mouvement des JE puisse se développer et que les entreprises puissent travailler aisément avec nous. Conserver notre avantage sur les prestataires de services est primordial et nous espérons que le candidat élu saura conserver cette force qui est la nôtre.

>> Voir la page B-Reputation de Taep

À lire aussi

Newsletter

Une fois par mois, le meilleur de notre magazine :

  • e-reputation, référencement, réseaux sociaux
  • digitalisation des entreprises
  • satisfaction client

Articles, dossiers, interviews et infographies !

Rejoignez-nous sur facebook

Suivez-nous sur Linkedin

Suivez-nous sur twitter