B-Mag > Paroles d'experts > Interview de Victor Courtehoux, président de JUMP Mines ParisTech

Interview de Victor Courtehoux, président de JUMP Mines ParisTech

par François Grimpret, B-Reputation

27 avril 2017

Interview de Victor Courtehoux, président de JUMP Mines ParisTech

Créée en 1980, la Junior Entreprise « Jump Mines Paris Tech » a pour mission de « fournir des prestations de conseil, de qualité professionnelle en accompagnant leurs clients depuis l’élaboration du cahier des charges jusqu’à la réalisation finale du projet répondant à leur besoin, qu’il soit technique ou à composantes économiques et financières. » Son président, Victor Courtehoux, a répondu à nos questions.

En quoi Jump Mines se distingue-t-elle des autres JE ?
Victor Courtehoux : Les administrateurs de JuMP ainsi que les élèves réalisateurs sont des élèves du cycle ingénieur civil des Mines Paristech. Ils bénéficient donc d’une formation d’exception dans l’une des meilleures écoles d’ingénieur de France et d’un encadrement idéal grâce à la petite taille des promotions. Par ailleurs, un atout majeur de JuMP est l’emplacement de son siège social : en plein cœur de Paris. Ainsi, son accessibilité géographique favorise les rencontres entre les étudiants, les administrateurs, les clients et les partenaires. Enfin, notre JE a plus de 35 ans d’ancienneté. Ses administrateurs tirent profit de l’expérience acquise tout au long de ces années pour assurer aux clients un accompagnement de qualité lors de la réalisation des missions.

Combien de membres compte-elle ?
VC : Notre Junior compte 18 membres.

Combien de missions avez-vous réalisé en 2016 et pour quel CA ?
VC : En 2016, nous avons réalisé un chiffre d’affaire de 58 000€.

A quel salaire mensuel vos membres peuvent-ils prétendre ?
VC : Nos membres ne sont pas rémunérés. Aucun administrateur de JuMP ne touche de salaire pour ses activités. Par ailleurs, notre chiffre d’affaires n’est pas suffisant pour rémunérer les membres de JuMP puisque notre Junior de prend que 30% de marge sur celui-ci. En revanche, l’inscription de Junior-Entrepreneurs aux congrès organisés par la CNJE et l’organisation d’événements de Team-Building coûtent de l’argent et ses dépenses sont, en général, aux frais de JuMP. C’est donc une sorte de rétribution en nature pour les membres de la JE.

Quels sont les parcours, de manière « générale », des étudiants après leur expérience dans votre JE ?
VC : De manière générale, un élève de l’école des Mines change régulièrement d’entreprise voire de secteur d’activité, particulièrement pendant les premières années de sa carrière. Voici la répartition des secteurs d’activité des premiers emplois des élèves de l’Ecole des Mines de Paris pour l’année 2016 :

Réfléchissez-vous à de nouveaux secteurs d’activité ou de nouvelles natures de missions sur lesquels vous aimeriez orienter votre JE ?
VC : Nos secteurs d’activités sont limités par les enseignements de l’école des Mines, bien qu’elle soit généraliste. Nous nous efforçons donc de promouvoir auprès de nos clients le caractère pluridisciplinaire des formations qui nous sont dispensées et j’estime que nous faisons beaucoup pour nous diversifier malgré cette entrave. Par ailleurs, il arrive souvent qu’un client demande à notre JE la réalisation d’une étude assez complète contenant une partie informatique, une partie étude de marché, etc… J’aimerai donc que JuMP soit capable d’accepter d’avantage ce genre de missions qui font peur à la majorité des étudiants en optant pour des méthodes agiles de réalisation : le recrutement de plusieurs étudiants qui se sentent chacun plus à l’aise sur une des étapes de l’étude pour favoriser la dimension collective de la réalisation et augmenter le nombre d’études que notre Junior accepte.

Quels sont les avantages, selon vous, pour une entreprise à travailler avec une JE, la vôtre en particulier ?
VC : De manière générale, les Junior-Entreprises proposent des tarifs avantageux par rapport aux entreprises « classiques » pour les mêmes prestations. De plus, les Junior-Entrepreneurs apportent une vision jeune et dynamique sur les études qui leurs sont confiées, ce qui est un net avantage pour assurer la pérennité des projets des clients. Les étudiants réalisateurs de notre JE bénéficient d’une formation académique d’ingénierie généraliste et à ce titre, ils disposent d’un arsenal de connaissances leur offrant une agilité facilitée dans la recherche de solutions technologiques ou économiques à un problème. Grâce à la diversité des enseignements, formations et disciplines de l’école, aucun parcours ne se ressemble, par conséquent, dans tous les domaines, il existe des élèves très compétents. Enfin, la curiosité fait l’âme des élèves de l’Ecole des Mines Paristech. Chaque projet suscite beaucoup d’engouement à la fois chez les administrateurs de JuMP et chez les étudiants réalisateurs.

Pensez-vous que le recueil d’avis (clients, partenaires, employés) peut être un vrai plus dans votre stratégie de communication et de prospection ?
VC : Le recueil d’avis est un net avantage lors de la prospection. La lecture de ceux-ci par des potentiels clients engendre sans doute une plus grande confiance en notre Junior-Entreprise car cela permet leur d’être assuré de nos compétences et aptitudes par la bouche de clients ou de partenaires extérieurs à la JE. La multiplication des avis ainsi que leur certification favorisent donc la confiance que les clients placent en nous. De même, les avis d’anciens clients et de partenaires sont très précieux pour notre Junior en ce qui concerne la communication. Ils s’intègrent dans le processus de marketing et de communication sur un grand nombre de supports comme les plaquettes, cartes de visites ou outils numériques comme les réseaux sociaux. Les avis nous forgent une réputation et une visibilité accrues.

L’année 2017 est une année d’élection présidentielle : est-ce que les JE sont politisées ? Avez-vous un favori ?
VC : Les Junior-Entreprises ne sont pas politisées. Bien que certaines personnalités politiques favorisent le développement du mouvement des Junior-Entreprises rattachées à la CNJE, les Junior-Entreprises ne sont attachées ni à un parti, ni à une figure politique et n’ont pas de telles activités. C’est pourquoi je ne souhaite pas dévoiler mon candidat favori.

>> Voir la page B-Reputation de JuMP Mines Paristech

À lire aussi

Newsletter

Une fois par mois, le meilleur de notre magazine :

  • e-reputation, référencement, réseaux sociaux
  • digitalisation des entreprises
  • satisfaction client

Articles, dossiers, interviews et infographies !

Rejoignez-nous sur facebook

Suivez-nous sur Linkedin

Suivez-nous sur twitter