B-Mag > Digitalisation des entreprises > 5 façons dont l’Internet des objets va transformer la vie des entreprises

5 façons dont l’Internet des objets va transformer la vie des entreprises

par Paul Catteau, B-Reputation

3 août 2017

5 façons dont l’Internet des objets va transformer la vie des entreprises

L’Internet des objets ne vous évoque rien de très précis ? Ceci n’a rien d’anormal tant cette notion est récente et souvent encore méconnue du grand public. En revanche, cela pourrait devenir problématique dans les mois et années à venir car ce phénomène de l’Internet des objets (IdO, ou Internet of Things en anglais, IoT) est appelé à s’imposer dans notre vie de tous les jours, y compris dans notre vie professionnelle. L’Internet des objets, c’est-à-dire l’échange d’informations et de données via des objets connectés, a le potentiel pour révolutionner la façon de travailler des entreprises en leur offrant de nouvelles opportunités pour interagir toujours mieux avec leurs clients. Voici un exemple de 5 applications de l’Internet des objets qui transformeront à coup sur la vie des entreprises.

Un suivi du client beaucoup plus abouti grâce aux objets intelligents

Selon Objenious (filiale de Bouygues Telecom), le nombre d’objets connectés dans le monde devrait être multiplié par 5 d’ici à 2020 atteignant les 50 milliards. Grâce à un tel nombre d’objets reliés en permanence à des réseaux Wifi, Bluetooth ou mobile, les entreprises vont être capables de stocker et de gérer des flux d’informations considérables. Pour aller plus loin dans l’utilisation du Big Data, Bouygues Telecom, Orange et Archos ont décidé de mettre au point un réseau dédié aux objets connectés et aux réseaux M2M (machine to machine) : le réseau LoRa. À l’aide d’une puce intégrée à chaque objet qu’elles commercialiseront, les firmes pourront grâce à ce réseau récupérer des données utiles pour mieux cibler l’usage que les clients auront de leurs produits (fréquence d’utilisation, cause des pannes…), et ainsi assurer un service après-vente plus performant. Avec l’Internet des objets, les entreprises ne vendront donc plus seulement des biens mais proposeront de nouveaux services d’accompagnement des clients.

Une meilleure gestion des stocks et de la chaine d’approvisionnement

L’utilisation d’objets connectés est une avancée considérable pour la gestion des multiples tâches logistiques au sein d’une firme. En s’équipant de capteurs, une entreprise peut par exemple mieux contrôler ses flux d’approvisionnement en détectant automatiquement les va-et-vient de ses flottes de livraison et en gérant plus facilement ses entrepôts. L’installation de tels dispositifs est bien évidemment rentable pour une société car le coût des capteurs est rapidement compensé par les économies réalisées grâce à l’optimisation des processus. Les objets connectés sont donc d’une aide précieuse pour obtenir une visibilité en temps réel sur toute la supply chain en gérant les flux des produits depuis leur création jusqu’à leur livraison chez le client.

Une gestion intelligente des dépenses énergétiques de l’entreprise

Selon une étude américaine réalisée par le MIT, la consommation énergétique des bâtiments commerciaux dans les pays développés s’élève à environ 20% de la consommation nationale, et représente environ 12% des gaz à effet de serre totaux émis par le pays. Or, cette même étude révèle que cette forte consommation énergétique pourrait être réduite de 30% grâce à des stratégies d’économies d’énergies prônant l’utilisation d’objets connectés à l’image de capteurs éteignant automatiquement les lumières, ou d’algorithmes modifiant la température des salles de bureau si elles sont inutilisées. L’Internet des objets peut donc s’avérer particulièrement utile pour limiter le gaspillage, réduisant ainsi les factures énergétiques des entreprises et leur impact environnemental.

Une fluidification du trafic routier synonyme de gain de temps (et d’argent !)

L’Internet des objets présente de multiples possibilités d’applications dans le domaine des transports. L’entreprise américaine Tesla l’a déjà bien compris : en commercialisant des voitures électriques entièrement connectées, cette firme innovante permet par exemple à ses utilisateurs de ne plus perdre de temps dans l’entretien de leur véhicule, grâce à l’enlèvement automatique de la voiture vers un établissement Tesla en cas de panne détectée par un logiciel. Un tel système automatisé vous sera d’une aide précieuse pour vous éviter de passer des heures chez le garagiste. De plus, le nombre croissant de voitures intelligentes permettra de fluidifier la circulation dans les grandes villes grâce à des capteurs qui transmettront aux autorités municipales des informations sur la circulation pour améliorer le trafic en temps réel. Les retards au bureau ne seront donc plus qu’un lointain souvenir grâce à cette application de l’Internet des objets. Ce sera un gain de temps non négligeable pour les employés, qui se traduira donc par une plus grande productivité !

Mais les entreprises devront faire preuve d’une vigilance accrue face à la menace de piratage

La « transformation » de la vie des entreprises liée à l’avènement de l’Internet des objets ne rime pas toujours avec « amélioration ». Chaque objet connecté étant un mini-ordinateur, les risques de piratage sont décuplés. Les smartphones, appareils désormais omniprésents dans la vie de toute organisation, sont les principales sources de vulnérabilité pour une société. Un employé pourrait par exemple télécharger accidentellement une application malveillante sur son téléphone portable, exposant ainsi toute le réseau de l’entreprise via les connexions Wi-Fi. Selon une étude réalisée par Ponemon Institute (institut spécialisé dans la protection des données) auprès de 593 professionnels de la sécurité informatique, 58% des personnes interrogées disent être inquiètes que leur société puisse être piratée via un objet connecté. Mais 44% des sondés déclarent qu’aucune mesure n’est prise pour empêcher ce type de cyber attaque. Tout l’enjeu des mois et années à venir réside donc dans la protection des données issues des objets connectés pour éviter que les entreprises ne soient exposées à des fuites d’informations majeures.

À lire aussi

Newsletter

Une fois par mois, le meilleur de notre magazine :

  • e-reputation, référencement, réseaux sociaux
  • digitalisation des entreprises
  • satisfaction client

Articles, dossiers, interviews et infographies !

Rejoignez-nous sur facebook

Suivez-nous sur Linkedin

Suivez-nous sur twitter