B-Mag > E‑Reputation > Gérer son e‑reputation > Gérer son e-reputation : internet retient-il tout ?

Gérer son e-reputation : internet retient-il tout ?

par Pierre-Olivier Burte, B-Reputation

8 décembre 2016

Gérer son e-reputation : internet retient-il tout ?

Gérer son e-reputation est un travail qui demande une attention constante et une stratégie bien établie. Mais malgré toutes vos précautions, il peut arriver que des données échappent à votre contrôle et se retrouvent sur le net contre votre volonté. Un faux pas est également possible, personne n’est à l’abri d’une erreur de communication, de paroles mal interprétées, ou même d’une déformation de vos propos par un tiers malveillant. Qu’en est-il de la mémoire d’internet concernant ces données sensibles ? Peut-on faire en sorte qu’internet « oublie » ces informations portant préjudice à votre e-reputation ?

Gérer son e-reputation : le problème du partage de contenu

Une composante inéluctable du web est son instantanéité et sa culture du partage.

  • Tout particulièrement sur les réseaux sociaux, les données circulent très vite et une information sensible peut rapidement devenir virale, échappant à tout contrôle et entachant votre e-reputation,
  • En cas d’erreur de communication, supprimer votre publication n’est plus suffisant : d’autres se chargeront de la relayer. Dès lors, la suppression du contenu et l’oubli devient problématique.

Gérer son e-reputation : la mémoire d’internet est sélective

La mémoire d’internet est bien souvent relative au référencement :

  • Les « bad buzz » qui sont particulièrement relayés et génèrent du trafic se retrouvent en tête de page dans les recherches Google,
  • Il devient alors difficile de se faire une idée de la réalité objective des faits en cas de crise virale. Dans le cadre d’une entreprise, l’e-reputation et les avis sont primordiaux pour 90% des clients. Il faut donc réagir rapidement pour endiguer un problème d’opinion négative.

Gérer son e-reputation : travailler son référencement

Une solution à moyen et long terme pour qu’internet « oublie » des données problématiques est de produire du contenu frais :

  • Travailler le référencement de nouveaux contenus permet « d’enterrer » les informations gênantes, le nouveau prenant la place de l’ancien.
  • Attention : cette méthode ne doit pas se substituer à une réponse aux réactions négatives à court terme pour clarifier une situation délicate et rectifier une potentielle erreur. En revanche, cette méthode rend l’information moins visible mais ne l’efface pas.

Gérer son e-reputation : internet peut-il perdre la mémoire ?

Suite à une décision juridique de l’Union Européenne datant de mai 2014, il est maintenant possible de demander directement à Google la suppression de contenus diffamants ou relatifs à la vie privée via un formulaire en ligne.

  • À ce jour 1 800 000 URL ont été examinées et traitées.
  • 43,2% des demandes ont été acceptées. La suppression est donc loin d’être systématique. Il convient donc d’adopter une stratégie de gestion de l’e-reputation multiple pour être efficace.

À lire aussi

Newsletter

Une fois par mois, le meilleur de notre magazine :

  • e-reputation, référencement, réseaux sociaux
  • digitalisation des entreprises
  • satisfaction client

Articles, dossiers, interviews et infographies !

Rejoignez-nous sur facebook

Suivez-nous sur Linkedin

Suivez-nous sur twitter

Entreprises par secteur et localisation