Le Blog de B-Reputation

Comment gérer sa e-reputation quand on est autoentrepreneur ?

par Romain Jaeger, B-Reputation

31 mai 2018

Comment gérer sa e-reputation quand on est autoentrepreneur ?

Juridiquement, l’autoentrepreneur est une personne qui crée une entreprise individuelle et qui exerce une activité artisanale, commerciale ou libérale à titre principal ou complémentaire. L’autoentrepreneur est donc indépendant et en ce sens il doit gérer un grand nombre de tâches dont certaines qui demandent méthode et application. Ainsi en est-il de l’e-reputation, qui ne peut être négligée par l’autoentrepreneur sous peine de mettre en péril le bon fonctionnement de son entreprise individuelle ou tout du moins ne pas l’optimiser. Problème : l’e-reputation est un concept qui se développe et de fait se complexifie de plus en plus. C’est cette tension entre l’autonomie de l’autoentrepreneur et la complexification progressive de l’e-reputation que nous étudierons ici et qui nous mène vers la question suivante : comment l’autoentrepreneur peut-il faire de son e-reputation une force ?

Pourquoi l’e-reputation est essentielle pour l’autoentrepreneur ?

Tout d’abord, convenons de rappeler une chose : dans un monde sans cesse plus compétitif, il est devenu primordial pour prospérer de se différencier de ses concurrents, directs et indirects. Ceci est d’autant plus vrai pour l’autoentrepreneur qui doit nécessairement, pour survivre, parvenir à se faire une place parmi les autres acteurs de son environnement économique. C’est là qu’intervient l’e-reputation : elle permet à l’autoentrepreneur d’acquérir de la notoriété et contribue de fait directement à son succès économique futur.

Que ce soit pour optimiser son offre (service(s) ou produits) via le feedback des clients ou limiter l’impact d’un éventuel bad buzz, l’e-reputation est le meilleur ami commercial de l’autoentrepreneur.

Le cœur de l’e-reputation pour l’autoentrepreneur : le personal branding

Le personal branding est la clef de voûte de l’e-reputation pour l’autoentrepreneur. Ce terme peut se définir comme le fait de créer sa marque personnelle qui prenne à la fois en compte son identité et sa réputation professionnelle. En d’autres termes, c’est travailler sa propre image comme une marque.

Le personal branding est né de la concurrence de plus en plus accrue sur le marché du travail. Aussi, les travailleurs autonomes doivent savoir se distinguer et mettre sur le devant de la scène leur singularité en utilisant tous les outils de communication. Cette notion a pour la première fois été évoquée par Tom Peters dans son ouvrage Fast company en 1997.

Concrètement, c’est un processus en quatre étapes qui peut se résumer en une phrase : se connaître et se faire connaître afin de se faire reconnaître.

1. Découvrir ce qui peut faire de vous une marque

Il s’agit ici de brainstormer sur vos propres particularités (personnalité, style, valeurs, passions, talents, engagements, parcours…) pour dégager ce qui vous rend vraiment unique et donc fait votre valeur ajoutée. D’une part, ceci vous donnera confiance en vous et d’autre part cela servira à clarifier vos intentions et vos objectifs. Le personal branding est donc avant tout un travail de fond, un travail de réflexion sur soi qui peut prendre du temps mais qui est absolument nécessaire !

2. En faire un tout cohérent pour créer sa marque

Une fois la première étape terminée, vous verrez se dégager assez naturellement un domaine de compétence et d’expertise précis qui réduira certes quantitativement votre clientèle mais ajoutera de la crédibilité et de la pertinence à votre marque, clés de votre succès.

3. Communiquer autour de sa marque pour la rendre visible

La communication prend aujourd’hui de multiples formes car ses supports sont toujours plus nombreux. Voici quelques astuces pour bâtir une stratégie de communication efficace, à faible coût et qui vous ressemble.
- Utiliser intelligemment les réseaux sociaux. La première étape fondamentale est d’identifier les objectifs que vous souhaitez atteindre grâce aux réseaux sociaux et voir où se positionnent vos concurrents. Vous conserverez ainsi uniquement les réseaux sociaux qui sont cohérents avec votre stratégie et votre cible, et réaliserez de fait un gain de temps et/ou de ressources. Inutile de préciser que ce sont deux choses précieuses pour l’autoentrepreneur ! En clair, ne vous précipitez pas sur les réseaux sociaux ; gardez bien en tête que ce ne sont que des outils qui attendent d’être maniés correctement. Dans un deuxième temps, n’hésitez pas à poster régulièrement afin de vous donner une image connectée et dynamique et de créer du lien avec votre cible.
- Faire parler de soi par les journalistes. Il est bien sur inconcevable pour vous, autoentrepreneur, de faire appel aux services d’une agence de relations de presse ou des sites de communiqués de presse pour des raisons de budget évidentes. Quelques conseils cependant : il est inutile, nuisible et contre-productif de vouloir inonder les journalistes de communiqués de presse. Au contraire, préparez-vous une fiche qui présente votre parcours et votre expérience sous un angle original, amusant, surprenant pour vous démarquer et intéresser le journaliste.
- Identifier et se rendre aux salons et événements intéressants, chercher à intervenir officiellement… Rencontrer et networker au maximum avec des personnes de votre environnement professionnel ne peut qu’être bénéfique à votre activité.

4. Soigner sa marque

Une fois votre stratégie de communication établie, il est temps pour vous de surveiller ce qui se dit de votre marque sur le web. Pour ce faire, vous devrez mettre en place un processus de veille régulière pour identifier et réagir aux avis de vos ambassadeurs et de vos détracteurs, limiter l’impact des bad buzz… C’est donc un processus en trois étapes : vous surveillez, puis vous identifiez et enfin vous réagissez.

Pour conclure, votre personal branding peut s’assimiler à un jardin ; une fois vos graines plantées, votre jardin prend vie et fleurit à condition de l’arroser régulièrement !

Quizz : évaluez votre maturité digitale en 10 questions !

À lire aussi

“ Maintenant
notre site a des étoiles dans Google ”

Paul V., Directeur Marketing
32 Avis
En savoir plus

Votre e-reputation

Obtenez votre diagnostic gratuit de e-reputation

Diagnostic

Notre Newsletter

Rejoignez la communauté de 1 500 dirigeants qui recoivent, une fois par mois, le meilleur de notre magazine

Email invalide

Merci de vous être inscrit(e) !

Comment gérer efficacement votre e-reputation ?