Evaluer ses fournisseurs à l’aide d’un questionnaire RSE

Souvenez-vous de la polémique à propos de la viande de cheval retrouvée dans plusieurs plats surgelés sans que les marques (Findus et Picard) n’aient été mises au courant.
Cela a eu un impact négatif sur leur image et donc des répercussions sur leur chiffre d’affaires puisque les consommateurs n’avaient plus confiance en la qualité des produits de ces marques. Cet exemple montre l’importance de répondre à ce “devoir de vigilance” imposé aux entreprises qui consiste entre autres à récolter des documents attestants que leurs fournisseurs n’ont pas recours au travail dissimulé et anticiper ainsi les risques fournisseurs.

L’évaluation RSE des partenaires commerciaux fait partie de ces obligations inscrites dans la loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordre.

Pour répondre à cette obligation, plusieurs procédés peuvent être mis en place par les grands donneurs d’ordre afin d’optimiser leur démarche RSE et l’intégrer dans leur activité commerciale.

Comment évaluer ses fournisseurs et que gagne-t-on à les monitorer en tant que grand donneur d’ordre ? et quels sont les avantages pour vos parties prenantes ?

 

Qu’est ce que la RSE ?

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) désigne les entreprises qui décident d’intégrer les préoccupations sociales, environnementales et économiques dans leur activité commerciale et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes.
Elle est cependant obligatoire pour les entreprises dont le nombre de salariés est supérieur à 500 et dont le chiffre d’affaires est supérieur à 100 M euros depuis 2016 avec l’article 225 du Grenelle 2.

Les autres entreprises, ont la “liberté” d’adopter une démarche RSE mais ce n’est pas une obligation.
Dans les deux cas, elles s’engagent toutes à avoir un impact positif dans la société tout en s’assurant d’être économiquement viables.

Finalement, la RSE “répond à une quête de sens supplémentaire” pour l’entreprise. C’est un gage de qualité qui permet de motiver les salariés et d’attirer de nouveaux talents qui s’identifient aux valeurs portées par l’entreprise. En externe, la RSE permet d’être en parfaite transparence avec les parties prenantes et de gagner leur confiance ce qui est bénéfique pour le développement des entreprises sur le long terme.

Définir au préalable vos critères RSE en tant que grand donneur d’ordre

L’intérêt d’établir les critères RSE est de mobiliser l’ensemble des parties prenantes autour des questions sociétales et du développement durable.

Les grands donneurs d’ordre doivent respecter les principaux piliers qui caractérisent la RSE à savoir :

La gouvernance de l’organisation
Les droits de l’homme
Les relations et conditions de travail
L’environnement
La loyauté des pratiques
Les questions relatives aux consommateurs
Les communautés et le développement local

Ils ont cependant la possibilité d’adapter leurs critères autour de ces principaux piliers et de les personnaliser pour les rendre plus cohérents et pertinents par rapport à l’activité de leur entreprise.

Une fois les critères définis dans un cahier des charges, les grands donneurs d’ordre peuvent choisir plus aisément les fournisseurs potentiels dont la démarche RSE est en accord avec leurs propres valeurs.
Préciser les valeurs et les engagements de l’entreprise sur un document officiel comme un cahier des charges permet de synthétiser son engagement et d’établir un cadre.

 

Le Questionnaire RSE pour évaluer vos fournisseurs

Le devoir de vigilance des grandes entreprises a pour but d’accompagner les parties prenantes dans leur démarche RSE pour qu’elles intègrent des notions éthiques, sociales et environnementales à leur activité et puisse être en mesure de travailler avec les grands donneurs d’ordre.

La RSE est une démarche d’amélioration en continu, l’entreprise doit donc mettre à disposition un système d’évaluation pour ensuite faire un reporting et proposer des axes de progression.
En évaluant les parties prenantes, l’entreprise s’assure de leurs engagements.

Lors de la mise en place d’un questionnaire RSE, l’entreprise doit aussi s’interroger sur les fournisseurs qui sont concernés, la manière dont le questionnaire sera administré (via des plateformes spécialisées comme B-Reputation ou bien via un système d’évaluation déjà intégré dans l’entreprise), l’exploitation et le suivi des résultats…
Les grands donneurs d’ordre doivent pouvoir déterminer l’intérêt de chaque question posée dans le questionnaire et leur utilité.
Ils doivent également être transparent dans leur méthodologie, indiquer les critères d’évaluation et communiquer sur leur exploitation.

Une démarche avantageuse pour votre entreprise et vos fournisseurs

Les dispositifs d’évaluation RSE permettent aux entreprises de :

Vérifier si leur réseau d’approvisionnement est fiable et stable.
Réduire les risques de rupture dans les chaînes d’approvisionnement,
Protéger et améliorer la réputation de la société,
Avoir une visibilité complète sur les fournisseurs (mode de fabrication, politique managériale…),

Pour les consommateurs exigeants qui estiment qu’une entreprise doit faire des achats responsables si elle souhaite les fidéliser, dans ce cas, c’est un avantage compétitif pour toutes les sociétés qui mettent en place une démarche RSE

Du côté fournisseurs, les questionnaires RSE n’ont pas pour objectif d’être considérés comme étant une contrainte mais plutôt comme un avantage en s’alignant avec les valeurs des grands donneurs d’ordre et sont de véritables leviers pour adopter une politique d’achats responsables.

Les dispositifs d’évaluation RSE permettent aux fournisseurs (entre autres) :

D’améliorer leur image auprès des grands donneurs d’ordre. En effet, des fournisseurs disposés à répondre aux questionnaires RSE et à présenter des justificatifs pour prouver leur fiabilité créent nécessairement un climat de confiance qui leur est favorable et améliore leur réputation,
D’étendre leur réseau et d’acquérir de nouvelles parts de marché. Pour les grands donneurs d’ordre, lorsque des fournisseurs acceptent de répondre en fournissant des informations concernant leur chaîne d’approvisionnement, leur mode de fabrication, leur politique managériale, la gestion de leurs déchets…. Ils sont plus ouverts et prédisposés à travailler avec ces fournisseurs dont la démarche RSE est similaire à la leur et répond probablement à leurs critères RSE.

 

Dans une démarche de RSE, les grands donneurs d’ordre s’engagent à répondre aux évolutions sociétales, sociales et environnementales. La démarche RSE demande à ces entreprises de l’organisation, de la structuration, la mobilisation des équipes et des parties prenantes externes, l’élaboration de plans d’actions et enfin l’évaluation et l’exploitation des résultats de cette démarche.
L’évaluation des fournisseurs qui peut se décliner en questionnaire RSE est un moyen efficace pour contrôler la chaîne d’approvisionnement des grands donneurs d’ordre et anticiper les risques potentiels.