B-Mag > Paroles d'experts > Interview de Emmanuel Devic, Cabinet Techmo

Interview de Emmanuel Devic, Cabinet Techmo

par François Grimpret, B-Reputation

7 juillet 2017

Interview de Emmanuel Devic, Cabinet Techmo

Le Cabinet TECHMO est une entreprise de Maîtrise d’œuvre fondée en 1999 par Patrice Plançon et Béatrice Arranger, anciens étudiants en Architecture. Depuis sa création l’entreprise n’a eu de cesse de s’étendre sur le marché de la rénovation du patrimoine et ce dans toute l’Ile-de-France. Fort de ses 17 ans d’expérience le cabinet TECHMO est aujourd’hui un acteur reconnu dans son domaine d’activités, capable de gérer autant des travaux de grande envergure que des travaux complexes et hautement techniques. Aujourd’hui nous rencontrons Emmanuel Devic, Maître d’œuvre dans l’entreprise depuis près de 11 ans.

Comment définiriez-vous le métier de Maître d’œuvre ?
Emmanuel Devic : Être Maître d’œuvre implique de connaître les règles de la rénovation et de savoir-faire appliquer ces règles de manière à ce que la prestation de travaux soit d’une qualité maximale tout en respectant un budget contraint. Il est donc indispensable de connaître la pathologie du bâtiment ainsi que la mise en œuvre des matériaux, et chez TECHMO nous pensons que cela s’apprend avant tout par le biais d’une expérience sur le terrain.
Etre maître d’œuvre c’est également la transmission du savoir-faire. La connaissance des techniques est très importante mais elle se doit d’être accompagnée d’explications claires et concises au client ! Il ne faut pas oublier que nous sommes avant tout une entreprise de conseil, il faut donc savoir être pédagogue et accompagner le client dans sa démarche. C’est le « savoir être » du Maître d’œuvre.

Diriez-vous que ce travail de conseil est indispensable dans le milieu du bâtiment ?
Emmanuel Devic : Il est vrai que les copropriétaires peuvent penser que la maîtrise d’œuvre représente des frais supplémentaires facultatifs. Ils se trompent, prendre un maître d’œuvre c’est en fait faire des économies à long terme. Nous sommes là pour assurer que le chantier se déroule dans les meilleures conditions que ce soit en termes de délais qu’en termes de qualité et de coût.
Nous intervenons également après achèvement des travaux dans le cadre des garanties qui peuvent aller jusqu'à 10 ans. Notre mission ne s’arrête donc pas à la réception des travaux.

Emmanuel Devic, à droite.
Emmanuel Devic, à droite.

Quels genres de missions exercez-vous ?
Emmanuel Devic : Le plus fréquemment nous réalisons des missions d’étude et de suivi de chantier sur des immeubles d’habitations en milieu occupé. La majorité des projets du Cabinet TECHMO concerne les désordres en parties communes des immeubles. Les ravalements de façade, la réfection d’étanchéité ou de couverture, la résidentialisation des copropriétés sont au cœur de notre activité.

Nous sommes également formés et assurés pour gérer des travaux sur des bâtiments contenant de l’amiante.
D’autres types de missions peuvent nous être demandés comme l’assistance à Maître d’ouvrage, en cas d’expertise judiciaire ou de sinistre incendie, ou encore des diagnostics techniques.
Nous faisons également de l’aide à la recherche de subventions ! Et ça peut de personnes le savent. Quand je disais que la maîtrise d’œuvre c’était des économies !

Quels sont vos atouts sur ces missions par rapport à vos concurrents ?
Emmanuel Devic : Nous avons une sensibilité pédagogique et didactique qui nous permet de guider nos clients vers la meilleure décision afin que ces derniers valident le projet en toute connaissance de causes. Nous leur préparons des visuels ou même des prototypes si le délai n’est pas trop court !
Nous avons également développé un système de communication très simple pour le client. Celui-ci n’a qu’un seul interlocuteur du début à la fin des travaux ce qui lui assure une rapidité d’exécution et de résolution des problèmes.

Cette rapidité est également permise par la digitalisation de notre travail. Nous avons par exemple décidé de rédiger tous nos rapports sur tablette via Archireport, grâce à cet outil nous pouvons informer le client instantanément sur les visites effectuées et sur les préconisations à mettre en œuvre.

Une réalisation Techmo
Une réalisation Techmo

Est-ce que la digitalisation est aussi un moyen pour vous de réduire votre impact environnemental ?
Emmanuel Devic : Oui bien sûr ! Cela nous permet notamment de réduire notre consommation de papier et d’encre.
Mais nous n’avons pas attendu le digital pour faire des efforts. Par exemple nous essayons d’optimiser les plannings pour réduire un maximum le nombre de déplacements pour nous mais aussi pour les entreprises.
Nous choisissons consciencieusement les entreprises avec lesquels nous travaillons et tentons d’utiliser les produits les moins nocifs possibles sur le chantier que ce soit pour l’environnement ou pour les compagnons. Nous souhaitons réellement travailler avec les meilleurs produits et fabricants de chaque domaine et nous encourageons nos partenaires à aller dans ce sens de la responsabilité.
Dans un milieu polluant comme le nôtre, il nous semble indispensable d’avoir une conscience environnementale.

À lire aussi

Newsletter

Une fois par mois, le meilleur de notre magazine :

  • e-reputation, référencement, réseaux sociaux
  • digitalisation des entreprises
  • satisfaction client

Articles, dossiers, interviews et infographies !

Rejoignez-nous sur facebook

Suivez-nous sur Linkedin

Suivez-nous sur twitter