B-Mag > Paroles d'experts > Crowdfunding : interview de Julien Quistrebert, fondateur de Collecticity

Crowdfunding : interview de Julien Quistrebert, fondateur de Collecticity

par Pierre-Olivier Burte, B-Reputation

21 mars 2017

Crowdfunding : interview de Julien Quistrebert, fondateur de Collecticity

Après avoir travaillé pendant plusieurs années dans la gestion d’actifs, Julien Quistrebert, président de Collecticity, s’est intéressé aux modes de financement alternatifs et participatifs. Il a, à plusieurs reprises dans le cadre de ses activités précédentes, aidé des sociétés à lever des capitaux. Son cœur d’activité reste le même : après avoir œuvré dans le financement des sociétés, il se lance à présent dans celui des collectivités avec Collecticity. Collecticity est une plateforme de financement participatif dédiée aux collectivités territoriales (communes, communautés de communes, départements, régions …) et aux structures portant des projets publics (SEM, EPL, association etc.). Elle leur permet de lever des fonds, sous forme de prêt, avec ou sans intérêts, ou de dons, avec ou sans contreparties, auprès des citoyens pour des projets publics. La plateforme a lancé la première opération de prêt participatif pour une collectivité (Agglomération de Saint-Brieuc) en septembre 2016.

Quelle est la particularité de votre plateforme par rapport à la forte concurrence sur le marché du crowdfunding en France ? Autrement dit : pourquoi venir chez vous ?
JQ : Collecticity est la première plateforme de financement participatif dédiée aux projets publics. Elle permet de financer directement les collectivités publiques et a été créée sur mesure pour répondre à leurs spécificités. De ce fait, Collecticity est la seule plateforme à avoir développé un savoir-faire et des partenariats dans l’écosystème de la démocratie participative et des civictechs. Du côté des investisseurs, du fait de notre spécificité, il s’agit de la seule offre sans risque, les collectivités ne pouvant pas être en liquidation judiciaire.

Combien de projets ont été financés chez vous en 2016 ? Depuis la création ?
JQ : Notre entreprise est jeune car nous avons lancé officiellement la plateforme en septembre 2016. Nous avons financé trois projets depuis la création.

Quel est le montant total collecté sur votre plate-forme en 2016 ?
JQ : Nous avons collecté 51.400 euros sur notre plateforme.

Quelle typologie de projets retrouve-t-on en majorité sur votre plate-forme ?
JQ : Les projets que l’on trouve sur notre plateforme sont liés à l’intérêt général car portés par les collectivités elles-mêmes. On retrouve aussi bien des opérations de prêts que des opérations de dons.

Quels sont les projets que vous recherchez en priorité ?
JQ : Nous recherchons en priorité des projets de prêts portés par les collectivités et les SEM notamment sur le sujet du développement durable.

Comment expliquez-vous l’énorme succès du crowdfunding en France ?
JQ : Il y a plusieurs explications comme la faiblesse des rendements des autres placements. Mais le plus important, provient de la volonté des investisseurs de donner du sens à leur épargne.

Quels types de projets restent encore en retrait du crowfunding et sur lesquels vous misez pour l’avenir ?
JQ : Le civic-crowdfunding reste encore peu développé mais il constitue pour nous un axe important du développement du marché du financement participatif.

Comment voyez-vous le marché du crowdfunding en France dans 10 ans ?
JQ : Le marché va continuer à se développer. Cela sera d’autant plus vrai si les pouvoirs publics acceptent d’offrir à cet investissement les mêmes avantages fiscaux que les produits des assureurs ou des banques.

Y aura-t-il encore la diversité de plateformes qui existe aujourd’hui ou seules quelques-unes d’entre elles concentreront le gros du marché ? Par rachat de leurs concurrents par exemple ?
JQ : Il reste encore des segments de marché à adresser mais il est indéniable que de nombreux opérateurs devront se rapprocher des plus gros notamment pour répondre aux exigences réglementaires qui se durcissent. Sans différenciation, le mariage sera inévitable.

>> Voir la page B-Reputation de Collecticity

À lire aussi

Newsletter

Une fois par mois, le meilleur de notre magazine :

  • e-reputation, référencement, réseaux sociaux
  • digitalisation des entreprises
  • satisfaction client

Articles, dossiers, interviews et infographies !

Rejoignez-nous sur facebook

Suivez-nous sur Linkedin

Suivez-nous sur twitter