Le Blog de B‑Reputation

Banques digitales : quel classement établir ?

par la rédaction, B-Reputation

23 juillet 2019

Banques digitales : quel classement établir ?

Nous assistons depuis plusieurs années à une véritable restructuration du marché bancaire français, dont l'orientation s'illustre avant tout par une digitalisation des services bancaires.

Banque digitale : un marché en pleine croissance dominé par les banques en ligne

En effet, alors que les banques traditionnelles dominaient largement le marché il y a encore quelques années, de nouveaux acteurs ont émergé au travers d’un nouveau modèle : les banques en ligne. Ces dernières ont alors proposé un positionnement simple et innovant : les mêmes services (ou presque) que les banques traditionnelles, mais moins chers.

Il s'agit de l'axe principal de différenciation des banques en ligne : la baisse des prix pour les utilisateurs, en corrélation avec la grogne des usagers des banques face aux frais bancaires souvent injustifiés et exorbitants . Et le résultat pour certaines banques en ligne ne s’est pas fait attendre, comme en témoigne le nombre de clients enregistrés pour les 3 plus grandes banques en ligne en France depuis leur création :

  • Boursorama Banque : 1,7 millions de clients
  • ING : 1 million de clients
  • Fortuneo : 740. 000 clients

De nouveaux acteurs en embuscade : les banques mobiles

Ce marché en plein essor, poussé par la course à la digitalisation, a aussi fait naître plus récemment une nouvelle catégorie d’acteurs, désirant concurrencer directement les banques en ligne, les banques mobiles ou « néobanques ».

Leur créneau ? Une expérience 100% digital, et uniquement sur smartphone pour certaines, avec des services dits “nomades”, essentiellement conçus pour les jeunes. Pour le moment, hormis N26 et Revolut, peu d'acteurs peuvent prétendre encore avoir convaincu le grand public, et ce particulièrement dans un univers si concurrentiel : de nouvelles banques mobiles apparaissent chaque trimestre.

Mais pour autant, le marché des néobanques possède un réel potentiel de croissance et des innovations qui pourront sans aucun doute constituer une réponse aux besoins de nombreux utilisateurs. On en veut pour preuve le fait que les grands groupes français (qui sont déjà positionnés sur l’univers des banques en ligne) se positionnent depuis peu sur ce marché ( Ma French Bank du groupe La Poste, Eko du Crédit Agricole ou encore Orange Bank).

Les 3 acteurs qui se distinguent du lot

Aussi, entre banques en ligne et néobanques, il est difficile de faire un choix objectif, toutes deux positionnées sur l’expérience de la digitalisation bancaire. Les principaux critères de choix dépendront donc des besoins individuels de chaque utilisateur. Nous allons donc vous présenter un classement des 3 meilleures banques digitales disponible en France, afin de vous donner une meilleure visibilité sur des acteurs de qualité de cet univers.

1. Boursorama Banque

Elue la banque la moins chère depuis plus de 10 ans, Boursorama Banque est le leader incontesté du marché des banques en ligne, avec comme objectif d'atteindre le 3 millions de clients à l'horizon 2021.

Le grand point fort de la banque en ligne réside avant tout dans l'attractivité de ses tarifs et la variété de ses services bancaires :

  • carte bancaire gratuite (Visa Classic / Premier)
  • absence de frais de tenue de compte
  • absence de frais sur les opérations courantes
  • frais réduit sur les opérations exceptionnelles
  • de nombreux produits bancaires (immobilier, assurance vie, crédit...)
  • une prime de bienvenue de 80 €
  • un compte professionnel
  • de nombreux livrets d'épargne disponible

Ainsi, au-delà de l'attractivité de ses tarifs, Boursorama Banque a réussi le pari de s’ériger comme alternative réelle à la banque classique, en devenant une banque principale à part entière.

Pour cela, la filiale de la Société Générale n'a pas hésitée à axer son développement sur des produits bancaires divers et très attractifs, comme en témoigne son offre de crédit immobilier ou encore son assurance-vie. Et pour couronner le tout, Boursorama Banque a aussi décidé de venir empiéter sur le territoire des banques mobiles, en proposant dernièrement sa carte Ultim, qui permet une absence totale de frais pour les opérations effectuées en dehors de l'Union Européenne. Selon les derniers chiffres fournis par la banque en ligne, 50.000 nouveaux clients auraient été séduits par cette offre, seulement un mois après son lancement...

2. Monabanq

Monabanq a été l'une des premières banques en ligne à se distinguer sur ce marché en proposant une offre payante à 2 euros par mois pour la carte bancaire, quand ses concurrentes mettait en avant la gratuité de cette dernière. Cependant, force est de constater que cette stratégie s'est avérée payante, dans la mesure où en contrepartie de ce petit effort de cotisation, les clients de Monabanq profitent d'une qualité de service très importante. On en veut pour preuve son service client, qui est souvent le point noir des banques en ligne, qui a été élu meilleur service client de l'année ces 3 dernières années.

Par ailleurs, Monabanq a aussi su tirer son épingle du jeu grâce à son statut intermédiaire entre la banque en ligne et la banque traditionnelle. En effet, étant donné qu'il s'agit d'une filiale du CIC, les clients de cette banque en ligne peuvent profiter de tout le réseau d'agences physiques disséminées sur le territoire français. Il s’avère ainsi possible de pouvoir déposer des chèques, ou encore de l'espèce dans n’importe laquelle des 2000 agences de l’hexagone. Un paramètre qui n'a pas manqué de rassurer bon nombre de clients, encore hésitant dans l'idée de franchir totalement le pas entre banques classiques et banques digitales. Au-delà de cet aspect, Monabanq possède une politique tarifaire plus qu'avantageuse, surtout en comparaison des banques traditionnelles, avec une des plus importantes offre de bienvenue pour ses nouveaux clients.

3. Hello Bank

Filiale de BNP Paribas, Hello Bank est aujourd'hui dans le top 4 des plus importantes banques en ligne en France en nombre de clients avec quasiment 500.000 clients. Alors que les autres établissements conditionnent la gratuité de leur carte bancaire à un certain nombre d'opérations minimum, Hello Bank est la seule à proposer une gratuité réelle qui n’implique par l’utilisation de la carte bancaire. L'autre point fort de la banque réside assurément dans son offre large, qu'il s'agisse de produits bancaires, et particulièrement de ses produits d'épargne, mais également du nombre de cartes bancaires qui est proposé à ses futurs clients. En effet, ce ne sont pas moins de 4 cartes bancaires différentes qui sont ainsi accessibles dans l'offre de Hello Bank avec:

  • la Visa Electron : une offre sans condition de revenus
  • la Visa Classic: accessible dès 1000 € de revenus par mois
  • la Visa Première accessible dès 1800 € de revenus par mois
  • la Visa Infinie accessible dès 5000 € de revenus par mois

Par ailleurs, elle peut aussi profiter, à l'instar de Monabanq, du solide réseau d’agences BNP pour réaliser des opérations au guichet, ce qui ne manque pas, selon de nombreux avis de clients sur Hello Bank, de favoriser l’usage au quotidien de la banque en ligne. Enfin, pour ce qui relève de l'aspect tarifaire, Hello Bank se positionne de manière assez compétitive sur l’aspect tarif bancaire, sauf pour le volet des opérations exceptionnelles où elle se situe plutôt dans la moyenne haute en comparaison de ses concurrentes. La banque se rattrape toutefois avec une offre de bienvenue de 80 € qui est valable toute l'année.

Vous pourrez constater que dans ce classement ne figure pas d'offres de banques mobiles. Bien qu’elles proposent une expérience bancaire particulièrement intéressante pour les jeunes, elles peinent encore à s’imposer comme banque principale, étant donné l’aspect limité de leur utilisation, comme en témoigne la présence de cartes à autorisation systématique dans l’offres de celles-ci, ou encore l’absence de produits bancaire, du fait de leur statut limité d’établissement de paiement.

Vous avez aimé cet article ?
Pensez à le partager !

À lire aussi