B-Mag > Paroles d'experts > 5 erreurs à éviter pour du social selling

5 erreurs à éviter pour du social selling

par Constantin Rousseau, Orson.io

15 janvier 2018

5 erreurs à éviter pour du social selling

Facebook recense 32 millions d'utilisateurs actifs en France, 3,2 millions pour Linkedin et Twitter représente 6 millions d’actifs chaque mois. Ces chiffres sont non négligeables, vous comprenez désormais pourquoi votre entreprise se doit d’établir une stratégie de social selling lors de la création d’un site internet ou de l’optimisation de votre stratégie web. Nous sommes en 2018, être actif sur les réseaux est impératif pour l’image que vous souhaitez véhiculer et surtout pour booster votre développement.

Qu’est-ce que le social selling ?

Le social selling est l’utilisation des réseaux sociaux associés aux nouvelles techniques de marketing dont la finalité est de doper les ventes de son entreprise. Cette tendance permet de trouver facilement des prospects pour les transformer en clients.
Dans un premier temps votre société doit se créer un e-réputation afin d’utiliser l’ensemble du potentiel des réseaux sociaux. Cela peut prendre du temps mais le jeu en vaut la chandelle !
Dans cet article nous allons citer les erreurs à éviter pour permettre à votre business d’utiliser le social selling au maximum de ses possibilités !

1) Ne pas se fixer d’objectif

Attention à ne pas confondre social selling et course aux likes.
Quand on bâtit une stratégie, dans n’importe quel domaine que ce soit, il faut se fixer des objectifs.
Dans un premier temps, analysez le positionnement de votre marché sur les réseaux,

  • Vos concurrents sont-ils présents sur les réseaux sociaux ?
  • Que font-ils ?
  • Comment communiquent-ils ?

Mettez en place une stratégie qui vous est propre afin de vous différencier, c’est fondamental.
Il faut que vous soyez sûr que vos interactions se fassent avec les bonnes personnes. Il ne faut pas interagir pour interagir, vous perdrez en crédibilité.
Pour cibler les bonnes personnes, il vous faudra intégrer les bons groupes, repérer les internautes qui sont influents sur la toile.
Les groupes cibles sont impérativement à prendre en compte lorsque vous fixez vos objectifs.

2) Ne pas prendre soin de son image sur les réseaux sociaux

Nous n’allons pas vous l’apprendre, mais les réseaux sociaux représentent la vitrine de votre entreprise, il est impératif qu’ils soient correctement optimisés.
Votre profil, votre page et l’ensemble des éléments de votre entreprise doivent être optimisés.
Nombreuses sont les entreprises qui négligent les champs “ facultatifs”, c’est justement sur ces détails que vous ferez la différence.
Nous vous recommandons d’avoir une page sur l’ensemble de ces principaux réseaux : Facebook, Linkedin et Twitter.
Se créer une image sur les réseaux prend beaucoup de temps, soyez patient !

3) Utiliser le mauvais réseau social

Il est important de comprendre qu’il faut exploiter chaque réseau en fonction de ses caractéristiques spécifiques.
Malheureusement, de nombreuses entreprises considèrent les réseaux sociaux comme une seule et même chose : FAUX !
Chaque réseau met à disposition un type de communication qui lui est propre.

Facebook :
Il est difficile pour une entreprise traditionnelle de faire du business sur Facebook, en effet, ce réseau est plus axé sur la vie privée des gens. Cependant c’est un outil de communication excellent et très puissant.
Nous vous recommandons de poster régulièrement des photos de votre entreprise en plus de vos offres et vos articles. L’idée est d’humaniser un maximum votre activité !
C’est un aspect que la nouvelle génération prend fortement en considération.
Votre page Facebook doit donner envie de venir travailler chez vous, profitez-en pour poster des interviews des équipes, allant du manager au stagiaire. Cela montrera que vous êtes une entreprise axée sur l’humain avec une certaine éthique.

Linkedin :
C’est le réseau social de référence en B2B, vous pouvez trouver des entreprises partenaires, des clients, des prospects… Par exemple, après chaque rendez-vous, vos commerciaux doivent impérativement ajouter chaque prospect afin que ces derniers soient au courant des dernières nouvelles de l’entreprise.
Les prospects suivent la page de votre entreprise, vous devez leur donner du contenu de manière régulière afin qu’ils aient une bonne opinion de vous et surtout qu’ils ne vous oublient pas.
Nous vous recommandons de rejoindre des groupes Linkedin qui ont le même domaine d’activité que vous. Prenez part aux interactions pour démontrer vos compétences d’expert dans votre domaine.

Twitter :
C’est le réseau des interactions en temps réel. Le fait que les publications soient limitées à 280 caractères vous oblige à être “straight to the point”, en 280 caractères vous n’avez pas le temps de raconter votre vie, soyez cash !
Il est extrêmement utile pour interagir de manière instantanée, il peut être le premier contact avec vos prospects.

Facebook sert à développer l’image de votre entreprise, Twitter à avoir un premier contact avec vos prospects et Linkedin à entrer en contact de manière plus sérieuse et approfondie.
L’idéal est d'utiliser ces réseaux de manière complémentaire entre eux.

4) Être inactif sur les réseaux

C’est probablement la plus grosse erreur que vous pouvez faire en social selling.
Arrêtez d’être inactif et franchissez le cap, devenez acteur du réseau. Si vous respectez les codes instaurés pour chaque réseau vous ne risquez rien, sauf gagner des clients.
Participez aux interactions sur les réseaux, c’est l’occasion de montrer à ces acteurs que vous aussi vous êtes un expert dans votre domaine. Nous sommes en 2018, vous devez adapter votre communication à cette époque.

  • Facebook : optez pour une communication de type friendly, misez sur les émotions et le côté humain de votre entreprise,
  • Linkedin : prenez part aux discussions pour montrer que vous maîtrisez votre domaine,
  • Twitter : soyez réactifs et cash.

Un petit conseil : reliez vos réseaux sociaux entre eux, cela permettra à vos prospects de mieux cerner votre activité. Faites attention à ne pas trop communiquer non plus, il ne faut pas être lourd. Communiquez avec légèreté et subtilité.
Si vous souhaitez aller plus loin sur les publications sur les réseaux sociaux et particulièrement Facebook, lisez cet article.

5) Ne pas avoir l’air professionnel

N’oubliez pas que vous êtes ici pour vendre !
Vous pouvez jouer sur les mots mais attention à ne pas en faire trop, vous pourriez perdre en crédibilité auprès de vos prospects.
Lorsque le commercial de votre entreprise rencontre ses clients, il fait attention à la manière dont il agit, faites pareil sur la toile !
La manière dont vous publiez se doit d’être à l’image de votre entreprise, on a beau être sur internet, il y a quand même des codes à respecter.
Vous connaissez désormais les erreurs à éviter sur les réseaux pour un social selling optimal.
Un dernier petit conseil, ne soyez pas égocentrique, intéressez-vous aux publications des autres, ils vous le rendront ! C’est aussi un excellent moyen de prendre contact et nouer des partenariats.

Article rédigé par Constantin Rousseau, rédacteur chez Orson.io

À lire aussi

Newsletter

Une fois par mois, le meilleur de notre magazine :

  • e-reputation, référencement, réseaux sociaux
  • digitalisation des entreprises
  • satisfaction client

Articles, dossiers, interviews et infographies !

Rejoignez-nous sur facebook

Suivez-nous sur Linkedin

Suivez-nous sur twitter

Entreprises par secteur et localisation