B-Mag > Assurance, la souscription en ligne progresse

Assurance, la souscription en ligne progresse

par Margaux Blanc, B-Reputation

31 mars 2017

Assurance, la souscription en ligne progresse

En mars 2017, le groupe CCM Benchmark a publié les résultats de son étude complète sur les assurances en ligne, ou e-assurances. Depuis l’entrée en vigueur le 1er janvier 2015 de la loi sur la libre consommation dite « loi Hamon », les chiffres de la souscription en ligne ont quasiment doublés, les assurés concernés passant de 12% à 20%. Quels sont les mécanismes qui ont permis cette évolution, et quelles en sont les conséquences sur les assurances plus conventionnelles ?

Assurances en ligne, quelques chiffres

Quelles sont les assurances les plus concernées par ce changement dans les habitudes de souscription des Français ?

  • Les plus impactées sont les assurances voiture et moto : 54% des souscriptions de contrat en ligne effectives concernent un véhicule. On estime le taux d’équipement national de ce type de contrat à 91.2% toutes souscriptions confondues,
  • On trouve ensuite les contrats dédiés à l’habitation : 44% des souscripteurs à une e-assurance sont concernés. Plus largement, 96.8% des français en sont équipés,
  • Enfin, les complémentaires santé représentent 24% des contrats d’assurance en ligne, contre 89.1% de souscripteurs en France.

Ces trois types de contrat sont par ailleurs les plus couramment détenus dans le pays, quel que soit le type de souscription choisi.

Une souscription en ligne de plus en plus facile

  • La loi Hamon a grandement facilité les modalités de résiliation des contrats d’assurances, il est d’ailleurs fréquent que les démarches à effectuer pour la rendre effective soient à la charge du nouvel assureur,
  • Ce changement a contribué à redynamiser les assurances en ligne, devenues plus attractives grâce à un travail de simplification du parcours de souscription et à la mise en place de plus en plus systématique de la signature électronique, pendant digital et sécurisé de la signature écrite,
  • Face aux e-assurances, les assureurs historiques du marché dématérialisent de plus en plus leurs services, en proposant des parcours de souscription alternatifs 100% en ligne,
  • Enfin, dernier argument en faveur des assurances en ligne : la satisfaction des assurés progresse de 13% entre 2015 et 2017, pour atteindre un taux de 92%. Le critère sur lequel les e-assurances sont les plus performantes est la facilité d‘obtention d’un devis, suivi par la simplicité du parcours client et la transmission des documents justificatifs en ligne.

Les e-assurances signent-elles la mort des agences ?

Si le marché des e-assurances est en nette progression avec 20% d’assurés ayant souscrit à un contrat en ligne, cela signifie également que 80% des assurés n’ont jamais sauté le pas !

  • Il y a encore des barrières à la démocratisation massive de la souscription en ligne, d’ailleurs 46% des assurés y sont réfractaires,
  • Si beaucoup de critères de satisfaction concernant les e-assurances ont progressés, il en existe un qui est en baisse : 79% des internautes sont satisfaits du choix offert concernant les garanties optionnelles, contre 83% en 2015,
  • Pour les assurés qui ne sont pas encore convaincus par la souscription en ligne, 67% regrettent l’absence de contact humain avec un conseiller, et 39% pointent du doigt l’impossibilité de négocier les modalités de son contrat contrairement à une souscription en agence,
  • Enfin, 15% des prospects ayant tenté l’expérience du contrat sur Internet se sont retrouvés en difficulté lors de l’étape de personnalisation des clauses, et ils sont 3% à juger les formulaires d’inscription en ligne trop complexes.

Quel que soit le secteur d’activité, la digitalisation des entreprises est un processus de plus en plus engagé, et le marché de l’assurance a vu son évolution vers le numérique accéléré par la loi Hamon. Tout l’enjeu pour les assureurs phares préexistants sera donc de suivre ce mouvement, au risque de se faire dépasser par les nouveaux acteurs de demain.

Newsletter

Une fois par mois, le meilleur de notre magazine :

  • e-reputation, référencement, réseaux sociaux
  • digitalisation des entreprises
  • satisfaction client

Articles, dossiers, interviews et infographies !

Rejoignez-nous sur facebook

Suivez-nous sur Linkedin

Suivez-nous sur twitter